A Bout Portant

Périmètre de proximité

Catégorie: Billets d'humeurs

Gwen McCrae # It Keeps On Raining

Pour mieux supporter les météos instables et difficiles rien de tel qu’un soul killer métaphorique signé Gwen McCrae !

King Suckerman > Lecture estivale

« Écoute faut bien avoir affaire à des mecs comme Cooper  une fois  de temps en temps si on veut jouer gros.

Je suis dans le bain depuis suffisamment longtemps pour savoir que Cooper est un mec dangereux.

Mais, hein si t’a pas des couilles, t’arrives à rien, non ?

C’est ça pensa Tate. Et si t’as pas de cerveau, t’as pas mal à la tête non plus.« 

A noter que l’auteur de ce livre, George Pelecanos a était scénariste sur la série The Wire avec aussi Richard Price et Dennis Lehane, je ne saurais donc que trop recommander la lecture de ce polar captivant et attachant à tous les fans de la série HBO.

Plus à L’ouest

Je pars en vacances dans deux jours et pour ça je traverse l’atlantique donc le blog ne sera pas mis à jour avant un moment, avant début octobre même, puisque c’est la période à laquelle je serais de retour dans le coin.

Superbe Soul.

Enjoy.

Sang Drapeau

14juillet

Different Teep feat. Kery James – R.A.S  I  (1997)

La Rumeur – Les Mots Qui Me Viennent (2004)

Rocé – Je Chante La France (2006)

« How Many People Got Christmas Present ? »

Enfant, l’approche du réveillon de Noël provoquait chez moi un enthousiasme et une impression de magie unique.
Ce rêve, cette illusion n’est aujourd’hui à mon sens, pas beaucoup plus qu’une vaste machine mercantile, un symbole affaibli, une grosse entreprise, tel que la St-Valentin mais avec bien plus d’argent dans la caisse, une fois l’euphorie terminée.
Aujourd’hui même, à deux jours de la veille de Noël, en rangeant mes disques, je sors du bordel cette réédition du premier Biz Markie (du beau boulot, merci au label Traffic) et l’envie me prend d’écouter le XXX-MASS FREESTYLE, un des titres bonus qui se rajoute à la tracklist original.
Là c’est la claque, je jubile !
Le verbe gras, le flow tranchant, pragmatisme et humour acide qui sentent bon le ghetto new-yorkais, Big Daddy Kane et le beat boxer/mc juvénile amusent et s’égosillent à propos d’un père noël vraiment pas catholique : pas de problèmes de conscience pour le vieux monsieur bien veillant, « j’emmerde les mômes, ils ont attendu toute l’année, ils peuvent attendre un jour de plus« , la charité chrétienne c’est bien beau mais barbe blanche en costume rouge, il préfère aller aux putes !
Dans cet extrait live, Biz Mark introduit le passage du Big Daddy en s’adressant au public : « Combien de gens ont eu un cadeaux de Noël ? »
Face à la charmante voix institutionnelle, le Juice Crew résonne armé d’un sourire revanchard et de beats crapuleux.


bizmarkie
bigdaddykanejpg