« He Works For The People » Sage Francis à propos de Johnny Cash

Révolté et turbulent, acteur et instrument d’un rock’n’roll qui réchauffait les taulards de Folsom.

Vieux sage toujours torturé sur un chemin de la rédemption tracé par Rick Rubin.
Johnny Cash de sa voix épaisse plaçait ses maux et ses espoirs dans des ballades écorchées sans pareille.
Un folk-singer populaire pour ceux qui connaissent trop bien les doutes et le gouffre.

2003 : L’outcast du Tenessee décède.

2005 : Sage Francis, électron libre trop rapidement bazardé « Emo Rap » à ses débuts, livre son deuxième album « A Healthy Distrut ».
Le disque se fini sur un au revoir chaleureux à l’homme en noir : « Jah Didn’t Kill Johnny ».

A l’occasion d’un court entrevue avec le mc du Maryland, je ne pouvais m’empêcher de l’interroger sur la genèse de ce morceau.

« San Quentin, I hate every inch of you.
You’ve cut me and you’ve scarred me thru an’ thru.
And I’ll walk out a wiser, weaker man;
Mister Congressman why can’t you understand »

Johnny Cash – San Quentin